Accueil / Etudes / Cigarette Electronique et Infections Respiratoires
Etudes scientifiques et témoignages sur la cigarette électronique dans le monde
Etudes scientifiques et témoignages sur la cigarette électronique dans le monde

Cigarette Electronique et Infections Respiratoires

En 2014, une étude rapportait des effets, censés être alarmants, de la vapeur générée par le e liquide, pour cigarette électronique sans nicotine ou avec, sur les poumons humains. En effet, publiée dans PlosOne, les conclusions des chercheurs scientifiques sur les cellules épithéliales pulmonaires humaines, apparemment, s’annonçaient comme préoccupantes, voire inquiétantes. Mais qu’en était-il exactement en 2014, et qu’en est-il aujourd’hui en 2015 ?

Vapeur et Cigarette Electronique, Danger pour nos poumons ?

L’étude sur l’effet de la vapeur de cigarette electronique aurait démontré que l’exposition des cellules pendant 24 ou 48 heures à des e liquides augmente la sensibilité des cellules épithéliales pulmonaires de type I à l’infection par le rhinovirus humain, et réduit les niveaux de molécules de défense de l’hôte d’expression. A partir de ces données, les auteurs concluent que l’inhalation d’un e liquide (via la vapeur) peut avoir des effets néfastes sur les poumons et donc sur la santé des utilisateurs de cigarettes électroniques.

la cigarette electronique
Les résultats de cette étude nous semble étonnants et surprennent de nombreux experts, spécialistes de la cigarette électronique et chercheurs reconnus pour le sérieux de leurs recherches scientifiques. En effet, les études précédentes et les données issues de ces dernières suggèrent fortement que l’inhalation d’e-liquide transformé en vapeur diminue la fréquence des infections des voies respiratoires et ne les augmentent pas, contrairement à ce que cette étude voudrait nous démontrer.

Pour preuve, nous pourrions apporter des milliers de témoignages qui corroborent les résultats positifs (avantage et bienfait) du passage du tabac à la cigarette électronique. Ces témoignages viennent appuyer et vérifier ce que les connaissances médicales attestent : des effets immunosuppresseurs bien connus du tabagisme qui entraînent une sensibilité accrue du fumeur à des infections des voies respiratoires, qui diminuent ou disparaissent avec l’utilisation de la cigarette electronique.

Le tabac responsable des dangers sur nos voies respiratoires

Toutes les études destinées à diaboliser la cigarette électronique sont suspectées d’être commanditées soit par l’industrie pharmaceutique, soit par celle du tabac et sont systématiquement attaquées par de nombreux scientifiques à travers le monde sur leurs protocoles ou la manipulation des chiffres et des résultats.

En effet, une étude scientifique, pour être valable et reconnue, doit être parfaitement structurée. Le protocole ou le groupe témoin ne doivent en aucun cas être élaborés à partir du résultat que l’on souhaite obtenir ( on appelle cela de la manipulation !) mais en fonction de règles strictes et objectives.

Fonctionnement d'une cigarette électronique
Fonctionnement d’une cigarette électronique

A ce titre, le résultat de cette étude (effets sur les infections voies respiratoires) menée sur des souris montre que le modèle de culture cellulaire utilisé par les chercheurs ne reflète pas les conséquences de l’inhalation de la vapeur du e-liquide inhalation par les humains. Bernd Mayer ajoute :

On peut supposer que l’incubation des cellules épithéliales pulmonaires jusqu’à 48 heures avec e-liquides ne reproduit pas de façon adéquate les effets de la vapeur inhalée.

En outre, les auteurs de cette étude se seraient trompés sur les concentrations de nicotine dans leurs dernières expériences. De toute évidence, les données ne permettent pas de juger les effets de l’inhalation du e-liquide comparativement à l’air propre. De plus, comme les cigarettes sont presque exclusivement utilisées par les anciens fumeurs comme une alternative aux cigarettes de tabac, les effets des e-liquides sur les non-fumeurs ne sont pas pertinents.

Etudes mondiales sur les bienfaits et avantages de la cigarette électronique

En l’espace de 3 ans (de 2012 à 2015), le nombre de vapoteurs et vapoteurs (utilisateurs de cigarette électronique) a connu une croissance exponentielle à travers le monde. Plus de 250 enquêtes ou recherches scientifiques ont évalué les caractéristiques et les effets de la e cigarette à travers l’étude du matériel, de la technologie, du e liquide etc.

étude cigarette électronique
Les résultats de ces enquêtes, recherches ou études scientifique portant sur les effets des cigarettes électroniques indiquent qu’elles sont hautement efficaces, même pour les gros fumeur dont la dépendance à la cigarette classique est importante. Par ailleurs, les effets secondaires sont mineurs et les bienfaits pour la santé sont considérables, en particulier pour ceux qui ont totalement arrêter de fumer avec la cigarette électronique.

Enfin, concernant la dernière étude sur les souris, les conclusions sont en contradiction totale avec les résultats précédents, à savoir :

  • Les vapoteurs indiquent que le passage du tabac à la cigarette électronique n’augmente pas les infections des voies respiratoires.
  • Pour les fumeurs qui souffraient d’infections sévères avec la cigarette classique, l’amélioration est indiscutable en passant à la e cigarette
  • Bienfait et avantage de la cigarette pour la santé ont largement été démontrés et documentées par les études scientifiques sérieuses et qui dont les résultats n’ont à ce titre jamais été controversés.

Enquête mondiale sur 19 000 personne utilisant la e cigarette

Composants de la cigarette
Cette enquête mondiale sur la cigarette electronique commence par un questionnaire (type sondage en ligne) avec, une composition simple : des participants répartis en deux sous groupes, fumeurs de longue date et actuels. Les résultats de cette étude scientifique menée par le Dr Farsalinos atteste des avantages et bienfaits ainsi que de la réussite de l’utilisation de la cigarette électronique pour les fumeurs actuels qui ont réduit leur consommation de cigarettes de 20 à 4 par jour.

En ce qui concerne le type « Gros fumeur » et/ou « Fumeur Ancien », fumeurs de longue date, très dépendants au tabac, qui consomment entre 21 cigarettes et plus par jour, les résultats sont encore plus impressionnants : l’enquête révèle que pour 81,0% des participants, la substitution a été complète. Ce qui signifie que plus de 80% des fumeurs dans le groupe des « anciens » ont totalement remplacé le tabac par la cigarette électronique. Ils ont donc arrêter de fumer.

Par ailleurs, les participants rapportent de nombreux bienfaits et avantages significatifs en ce qui concerne les effet de la cigarette électronique sur leur santé, entre autres, l’amélioration des conditions de maladies pré-existantes (y compris les maladies respiratoires telles que l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique).

Nicotine – Infections respiratoires – Cigarette Electronique

Nicotine et cigarette electronique
2016 approche et en ce début d’année 2015 l’industrie du tabac semble mettre le paquet dans ce qui ressemble à une désinformation généralisée, relayée par des médias de moins en moins critiques et de moins en moins compétents. Nous vous livrons ci dessous la traduction de l’article du Professeur Bernd Mayer, spécialisé dans la recherche sur le tabac et la nicotine. Dans cette nouvelle publication il critique vivement la dernière étude menée des souris, la nicotine et les infections respiratoires.

Récemment, il a été rapporté que des souris exposées à la nicotine contenant de la vapeur de cigarette électronique présentaient une défense immunitaire réduite face à une infection bactérienne. D’après les données, les auteurs concluent que la consommation de cigarettes électroniques peut compromettre la réponse immunitaire de l’homme. Cependant, personne ne se serait soucié de ce résultat et aucun journal n’aurait accepté d’écrire un article si les auteurs avaient remplacé, dans le titre, « cigarettes électroniques » par « nicotine ». En effet, il est connu depuis des décennies que la nicotine a des effets anti-inflammatoires associées à une immunosuppression légère chez la souris et le rat.

Selon ces documents, les effets anti-inflammatoires de la nicotine sont principalement médiées par inhibition de la libération de cytokines pro-inflammatoires, un effet généralement associé à une suppression de la fonction immunitaire. Sur la base de ces observations, les médicaments stimulant les récepteurs nicotiniques de non-neuronal, dans les cellules immunitaires particulières ont été considérés comme étant utiles pour le traitement de maladies inflammatoires et infectieuses, telles que la polyarthrite rhumatoïde, une maladie intestinale inflammatoire, des troubles inflammatoires du cerveau, et la septicémie ainsi que les maladies métaboliques et l’immunothérapie du cancer.

Ces résultats peuvent sembler prometteur, mais la fonction immunitaire des souris et des rats ne correspond pas à la condition humaine, une différence bien connue des immunologistes impliqués dans le développement de médicaments. Ainsi, il n’y a pas de raison de s’inquiéter ni la consommation de nicotine via les médicaments, ni l’inhalation de la vapeur contenant de la nicotine pourrait provoquer une immunosuppression (processus qui réduit l’activation ou l’ efficacité du système immunitaire) significative.

Dans une publication précédente, l’auteur présentait (voir l’enquête sur les effets de la cigarette électronique sur les poumons) les données d’une enquête sur la fréquence des infections des voies respiratoires parmi les utilisateurs de cigarette électronique qui avaient arrêter de fumer pendant au moins deux mois. Les résultats démontrent que sur 657 participants, les infections ont diminué pour 67,1% d’entre eux, sans changement pour 29,4% et une augmentation des infections pour 3,5%.

Ces résultats peuvent être jugés comme anecdotiques et sans valeur scientifique. Cependant, les données sont étonnamment solides et sans équivoque, démontrant l’avantage de passer du tabac à fumer à la vapote : près de 70% des utilisateurs qui rapportent une diminution de l’incidence des infections des voies respiratoires et très peu qui font étét d’une aggravation. L’amélioration pourrait être simplement due à l’arrêt du tabagisme, mais des effets bénéfiques supplémentaires dues à l’ inhalation de propylène glycol sont également envisageables. Quelle que soit la cause sous-jacente, les résultats obtenus par les chercheurs avec des souris exposées à la nicotine sont d’une contradiction frappante comparé à l’expérience très positive des fumeurs qui passent du tabac à la cigarette electronique.

Recherches récentes : nouvelle cigarette electronique 2016 - le prix d\un ivapote - infection pulmonaire et cigarette electronique -

Code Promo Paris et Ile de France (uniquement) !

Idéal pour débuter la cigarette électronique et commencer dans de bonnes conditions. Un professionnel de la e-cigarette vous livre à domicile en vous offrant une demi heure (minimum) de formation sur votre coffret ainsi qu'une dégustation (gratuite) de plusieurs saveurs de e-liquide.

Jusqu'au 20 Avril 2015, si vous habitez en Ile de France ou sur Paris, vous pouvez bénéficier de 5 à 15% de réduction sur toute la gamme de e-cigarettes et Mods électroniques.

Plus d'infos c'est par ici => promo cigarette electronique paris et IDF

A la Une

Site Internet - Vecig - Cigarettes Electroniques

News Cigarette Electronique – Revues Vecig

Recherches récentes : avis cigarette electronique ocb 2016 - Cigarette Électronique 2016 - cigarettes news ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *