Accueil / Arrêter de Fumer / Dépendance au Tabac, à la Nicotine ou à la cigarette ?
Dépendance A la cigarette, Tabac ou Nicotine
Dépendance A la cigarette, Tabac ou Nicotine

Dépendance au Tabac, à la Nicotine ou à la cigarette ?

Dépendance A la cigarette, Tabac ou Nicotine
Dépendance A la cigarette, Tabac ou Nicotine
On estime qu’au cours du 20ème siècle, environ 100 millions de personnes sont mortes de maladies liées au tabagisme. En France, en 2012, nous étions plus de 16 millions à être dépendant au tabac ! Par ailleurs, diverses études scientifiques ont montré que fumer réduit l’espérance de vie, augmente les coûts médicaux généraux et contribue à une perte de productivité.

Au fil des années, des erreurs, des manipulations et des recherches scientifique « orientées », les études évaluant l’habitude de fumer, ainsi que les variables qui influent sur ​​l’apparition, l’entretien et l’arrêt du tabac ont montré que, en raison d’une combinaison de variables psychologiques, physiologiques et sociaux, les problèmes liés au tabagisme et à la « dépendance à la cigarette » sont extrêmement complexes.

Malgré les nombreuses campagnes de lutte anti-tabac et bien que les conséquences soient connues de tous, le nombre de fumeurs n’a cessé d’augmenter dans tous les pays, jusqu’à l’apparition de la cigarette électronique, qui depuis deux ans, semble inverser la courbe des ventes de cigarettes et celles des patchs de nicotine, pastilles, gommes spray …

Dépendance à la nicotine ou au tabac ?

Arrêt Tabac – Ne plus Fumer
L’évaluation de l’addiction à la cigarette, est indispensable dans les études épidémiologiques et les enquêtes sur les effets du tabac, ainsi que dans les études concernant le traitement du tabagisme et de diverses maladies liées. Nécessaire à l’arrêt du tabac, Au cours des dernières années, les instruments de dépistage de la dépendance à la nicotine sont devenus des outils de recherche importants.

Idéalement, ces instruments doivent fournir des mesures précises, reproductibles et pertinents. Cependant, les preuves suggèrent que la théorie selon laquelle, l’addiction d’un fumeur à la cigarette est réductible à sa dépendance pour la nicotine, pose un certain nombre de problème. En effet, certaines recherches en laboratoires sur des rats, ont prouvé que ces derniers ne s’auto-administrent pas de la nicotine aussi facilement, comme ils le font avec d’autres drogues telle que la cocaïne.

En 2007 on pouvait lire sur le site de doctissimo :

La nicotine de la cigarette est responsable de la dépendance au tabac

Fagerstrom, Test de dépendance à la nicotine ou à la cigarette ?

Cigarette
De nombreux instruments ont été élaborés pour évaluer la dépendance physique à la cigarette et au tabac, et particulièrement à la nicotine. Le plus utilisé a été conçu en 1978 par un médecin Suédois : Karl Fagerström, dont le questionnaire porte son nom.

Il est important de rappeler qu’en 1978, Fagerstrom et tous les professionnels de santé parlaient de « Questionnaire de tolérance ». En 1991, le test lié au tabac n’étant valide que pour la cigarette, l’intitulé est devenu « Test de dépendance à la nicotine ». Enfin, lors de sa retraite en 2011, Fagerstrom a reconnu que son test n’était pas valide pour évaluer l’addiction à la nicotine mais à la cigarette !

Ce qui sous entend, qu’avant 2009, des chercheurs mettaient déjà en cause, le rôle majeur de la nicotine dans la dépendance à la cigarette et au tabac. De plus, Fagerstrom précise en 2012 que d’autres substances dans le tabac fumé sont également importants dans la dépendance des fumeuses et fumeurs. La conséquence est que le terme « dépendance à la nicotine » est souvent utilisé de façon incorrecte: il serait plus exact de parler de « dépendance du tabac » et plus précisément de « dépendance à la cigarette » quand cigarettes sont impliqués.

Cela sous entendrait-il que la dépendance au tabac à rouler, à pipe ou au cigare serait différente ?

Le vrai du faux dans la dépendance à la nicotine

Nicotine :  entre drogue, addiction et dépendance
Nicotine : entre drogue, addiction et dépendance
Alors que depuis 2009 toute la profession est au courant, la nicotine n’est pas « LA » responsable de la dépendance du fumeur au tabac, on peut lire, encore aujourd’hui, qu’elle est la principale responsable : A qui profite le crime ?

La raison pour laquelle en 2011, Fagerstrom demande a ce que l’intitulé de son test soit modifié, n’est pas seulement due à sa retraite. En effet, depuis 2009, des études scientifiques remettent en question le niveau de responsabilité de la nicotine dans la dépendance du fumeur. A ce propos, une des critiques les plus virulente a été faite par le professeur Molimard qui estime que la théorie selon laquelle la nicotine serait la principale raison de la dépendance à la cigarette, n’est pas fondée et ne fait que servir les intérêt de l’industrie pharmaceutique.

En effet, pour l’industrie pharmaceutique, réduire la dépendance d’un fumeur à la nicotine représentait l’assurance de pouvoir vendre des millions de substituts nicotiniques (gomme à mâcher, patch, pastille à sucer, spray etc.). Or, le phénomène de dépendance à la cigarette est bien plus complexe que cela.

Sinon, comment pourrait on expliquer que de nombreux utilisateurs de cigarette électronique, vapoteuses et vapoteurs, arrivent naturellement à baisser leur taux de nicotine au bout de 6 ou 12 mois, tout en choisissant un e-liquide à 0% de nicotine sans aucun désir d’arrêter de vaper ?!

Il est clair que ce ne sont pas les économies réalisées qui motive le fumeur-vapoteur à arrêter de fumer définitivement, vaper à 0 de nicotine tout en continuant à acheter une vision spinner 2, un Mod électronique SVD, un eVic suprême Joyetech ou a rêver à un mod mécanique tel que le Nemesis ! Ainsi, on peut légitimement penser que les facteurs de dépendance dont parlait Fagerstrom sont d’ordre psychologique, socio-culturel (fonction sociale), comportementaux (conditionnement stimuli externes ou internes), sensoriels …

En effet, l’utilisation de la cigarette électronique pourrait apporter la preuve que la nicotine n’est pas la substance responsable de notre dépendance à la cigarette et, de fait, que les substituts nicotiniques sont de simple placebo. Par ailleurs, elle pourrait également renforcer et attester de l’influence de facteurs psycho-sociaux : bien plus grande que celle de la nicotine. Mais le crime ne profiterait plus aux industries pharmaceutiques !

Recherches récentes : vapoteuse danger - image -

Code Promo Paris et Ile de France (uniquement) !

Idéal pour débuter la cigarette électronique et commencer dans de bonnes conditions. Un professionnel de la e-cigarette vous livre à domicile en vous offrant une demi heure (minimum) de formation sur votre coffret ainsi qu'une dégustation (gratuite) de plusieurs saveurs de e-liquide.

Jusqu'au 20 Avril 2015, si vous habitez en Ile de France ou sur Paris, vous pouvez bénéficier de 5 à 15% de réduction sur toute la gamme de e-cigarettes et Mods électroniques.

Plus d'infos c'est par ici => promo cigarette electronique paris et IDF

A la Une

Etudes scientifiques et témoignages sur la cigarette électronique dans le monde

Cigarette Electronique et Infections Respiratoires

En 2014, une étude rapportait des effets, censés être alarmants, de la vapeur générée par ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *